IN THE NEWS

The Hottest Montreal Pizzas Right Now
by Montreal Eater (Ian Harrison and Paul Logothetis)
#1 on the list: Bacaro Pizzeria

Bacaro has finally opened its second “urban pizzeria” location in the Monkland Village. Brick walls and wood finishing set the vibe. NB: further expansion plans are afoot, too.

``Neapolitan is still the buzz-word du jour when it comes to pizza in Montreal. New Italian-style thin crust specialists keep popping up all over town. Here, the latest Montreal pizza slingers to get excited about right now, including list newcomers Bacaro Pizzeria, Pizzeria Melrose, Pizzeria Caldo, Pronto, and Pizzeria Orsini. Have a favorite new pizza place that didn't make the map?``

eater banner - news web 2
Five New Montreal Pizza Restaurants to Try Now
by Montreal Eater (Ian Harrison)
BACARO

``Westmount's Bacaro has finally expanded to NDG, after considerable delays. The Neapolitan style ``urban pizzeria`` from Angelo Mercuri, Tommaso Mulè, Vincenzo Papa, André Pereira, and Benjamin Trimont fired up its first pie last week, and offers ten in all. Marie-Claude Lortie recently gave the family-friendly newcomer a favourable review in La Presse, touting the convivial, uncomplicated vibe.
Bacaro, 5950 Monkland, open Monday to Sunday, 11 a.m. to 10:30 p.m.``

eater banner - news web
Délicieuses pizzas
by Journal de Montréal (Thierry Daraize)
Une question simple: qui n’aime pas la pizza? Levez la main. Sincèrement, sur 100 personnes, peut-être 2 ou 3? Et encore, c’est parce qu’elles ont une allergie ou une intolérance. Partout, la pizza est reine!
STYLE DE RESTAURANT:
Comme j’avais une envie ­intense de pizza, je suis allé au Bacaro, rue Sainte-Catherine Ouest, petite sœur de la pizzeria Bacaro située sur Monkland. Les prix sont assez doux, les portions, elles, sont généreuses. La pizzeria Bacaro Urban propose aussi des pizzas à emporter. À voir le nombre de voitures qui viennent sans arrêt chercher leur commande, ça marche fort! Le restaurant ne fait toutefois pas la livraison.

DÉCOR:
Le local est divisé en deux ­sections; un bar, avec un four à pizza impressionnant et la section «À emporter», où les clients viennent chercher leur commande. Puis, la section salle à manger, proprement dite. Le ­décor est simple avec la volonté, toutefois, de proposer un décor moderne, urbain, loin des stéréotypes de certains restaurants ­italiens un peu kitsch.

AMBIANCE:
Belle ambiance, c’est relax, sans fla-fla. Il y a du monde, mais rien pour empêcher de se parler et de s’entendre.

CLIENTÈLE:
Le soir de ma visite, il y avait un large éventail de clients: des jeunes, des moins jeunes, des anglo­phones, des francophones, quelques touristes, un petit-fils avec sa grand-maman. «Le restaurant­­ préféré de mon petit-fils!» m’a dit la dame. Bref, du monde. Ça aussi, j’aime ça, le melting pot !

LE REPAS:
Arancini: 5 croquettes de risotto­­ au fromage servies avec sauce tomate. La portion est assez imposante et le prix assez doux: 8 $. La panure est fine, magnifiquement croquante. C’est bien agréable à la dégustation. J’aurais toutefois souhaité y trouver un petit morceau de ­fromage onctueux au centre.
Polpettes: 3 boulettes de viande à l’italienne, sauce tomate. Simple et bon. Voilà notre impression à la dégustation de ces belles boulettes de viande. Même la sauce est digne de ­mention. Là encore, une petite remarque; la viande de ces ­boulettes est, selon moi, un peu trop fine. J’aime, en temps ­normal, avoir une texture plus grosse de viande hachée.
Cannelloni: farcis au veau, sauce tomate, mozzarella. Une petite déception. Assez neutre. La texture de la pâte à lasagne ne nous a pas séduits du tout. En plus, c’était assez fade.
Capricciosa: champignons, ­artichauts, olives, mozzarella, prosciutto crudo. Notre coup de cœur de la soirée. Ce fut ­unanime. Saveur impeccable, la pâte bien croquante et bien cuite comme j’aime. Le mariage et l’harmonie prévalent. Bravo!
Bolzano: prosciutto crudo, champignons sautés, ricotta, ­épinards. Une bonne pizza dans son ensemble. Les ingrédients sont de qualité et les minipousses d’épinards ont satisfait mon ­invité qui voulait prendre une salade. Un deux pour un, comme on dit!
Pizza du jour (une pizza blanche) avec en toile de fond de la mortadelle et de la roquette. Bref, la plus neutre de notre ­sélection et ce fut assez ­décevant, surtout que les deux autres nous ont bien plu.
Pour conclure, gâteau au Nutella: panettone tranché et étagé de crème au Nutella servi avec un coulis au Nutella. Et beignets au Nutella: beignets chauds ­servis avec sauce au Nutella.

Journal de Montreal - news web
Bacaro: Vite fait, bien fait
by La Presse (Marie-Claude Lortie)
La pizza se porte bien à Montréal depuis quelque temps.
Pendant des années, rappelez-vous, seul Bottega, rue Saint-Zotique, avait un bon four pour préparer de bonnes pâtes, le souci de bonnes sauces et de bonnes combinaisons pas trop baroques et dignes du plat napolitain.

Et puis sont arrivés Magpie, dans le Mile End, et Prato, boulevard Saint-Laurent... Melrose, à Notre-Dame-de-Grâce, s'est rodé et maintenant Fiorellino, au centre-ville, propose des focaccias divines. La petite chaîne No 900 aussi n'est pas mal du tout, comme Nolana d'ailleurs, dans le Vieux-Montréal. Et pour des plats plus créatifs, on peut aller chez Gema.

Bref, aujourd'hui, on ne peut plus bâcler la pizza en se disant que n'importe quoi est mieux qu'une chaîne américaine ou un produit congelé. Les attentes sont élevées. L'offre est diversifiée et intéressante.

Et maintenant, même l'ouest de la ville en profite.

En 2014, à Westmount, le restaurant italien Vago, rue Greene, a en effet décidé de décliner sa cuisine italienne en ouvrant, rue Sainte-Catherine, une pizzeria. J'avais négligé d'essayer ce lieu appelé Bacaro, le mot de patois vénitien pour désigner un restaurant très simple. Mais j'ai pu me reprendre récemment, car le succès du premier Bacaro a été tel qu'une seconde succursale a ouvert, avenue de Monkland. Une file d'attente costaude aperçue un soir de semaine a piqué ma curiosité.

Le choix esthétique et conceptuel de cette pizzeria est simple : on fait la promotion, on se colle à la popularité de certaines grandes marques italiennes, comme Nutella, Santal, San Pellegrino, les conserves Rio Mare ou Campari. Bouteilles, tabliers, pots bien en vue. On ajoute à ça des écrans de télé où sont diffusés les matchs importants du jour, des tables de bois et un bar, ainsi qu'une trame sonore musclée. Le lieu est vivant et sans prétention. Et le service, redoutablement efficace. Oui, il y a des files d'attente, mais elles bougent et ceux qui les gèrent gardent le sourire. Et à travers tout cela, on sert beaucoup de pizzas pour emporter.

Les polpette - boulettes de viande dans une sauce tomate - sont impeccablement moelleuses et les arancini - boulettes de riz -, juste grillés pour craquer un peu. La mozzarella sur la pizza Margherita ? Douce et fraîche. Et la pâte de la pizza est moelleuse à l'intérieur, sur le pourtour, sous une croûte craquante. On n'a pas fait semblant non plus d'ajouter de grosses feuilles de basilic joufflues.

La salade Rio Mare, au thon italien et garnie d'olives savoureuses, de mozzarella fraîche et de tomates goûteuses, est fraîche et vitaminée. La lasagne charme sans renverser, mais qui s'y attend quand elle est toute simple : al dente, garnie de bonne ricotta et d'une sauce tomate bien préparée, sans raccourci sous forme d'ail déshydraté et compagnie pour lui inventer du goût, comme c'est trop souvent le cas dans les chaînes.

Même les desserts sont plutôt sympathiques : une mousse au café qui goûte la crème glacée fondue, riche à souhait et surprenante, ou encore des beignets qu'on aurait préférés plus légers et préparés avec une huile moins présente, mais néanmoins ultra généreusement garnis de Nutella.

Le café ? Serré, impeccable. Et personne ne vous regardera étrangement si vous choisissez de le sucrer avec la mousse au café mentionnée plus tôt.

LA PRESSE BANNER - NEWS WEB
Bacaro voit grand
by La Presse (Iris Gagnon-Paradis)
En 2014, Bacaro Pizzeria Urbaine a ouvert ses portes dans Westmount, et a connu un succès immédiat avec sa devise « Ingrédients italiens, servis localement ! »

Le concept de l'endroit, imaginé par le chef propriétaire Angelo Mercuri et ses associés Tommaso Mulé et Benjamin Trimont, fait honneur aux bacari qu'on trouve à Venise, de petits troquets décontractés où la population locale se retrouve pour manger et trinquer. Depuis la semaine dernière, le Bacaro a une nouvelle adresse dans Notre-Dame-de-Grâce, et les proprios prévoient d'ailleurs ouvrir trois autres franchises cette année et en 2017. On peut y déguster leurs fameuses pizzas cuites au four à bois - dont la pâte, « pas trop épaisse ni trop mince », vient d'une recette familiale -, des salades et des pâtes au four, sans oublier les desserts, dont les décadents beignets au Nutella. Buon appetito !

LA PRESSE BANNER - NEWS WEB 2
WE ONLY USE THE BEST

AWESOME BRANDS

Untitled-2
MORE LOCATIONS TO SERVE YOU BETTER

CONTACT US

Untitled-1
For reservations, information and take out orders, know we will be happy to hear from you.

OUR LOCATIONS:

WESTMOUNT

4259 St.Catherine Street West, Westmount, QC H3Z 1V5

MONKLAND

5950 Monkland Ave., Montreal, QC H4A 1G8

CONTACT US:

WESTMOUNT

514.932.9991
westmount@bacaropizzeria.com

MONKLAND

514.303.9303
monkland@bacaropizzeria.com

HOURS:

WESTMOUNT

M - F : 11am - 10pm

S - S : 3pm - 10pm

MONKLAND

M - W : 3pm - 11pm

T - S : 11am - 11pm